Historiquede la géobiologie « moderne »


Bien dans sa maison : C’est être Bien dans sa tête et bien dans son corps !

Car ce n’est pas vous qui choisissez votre maison (ou votre terrain) c’est la maison (ou le lieu) qui vous choisit ! Et si votre maison peut vous nuire, elle peut aussi vous guérir.

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous êtes à même de pouvoir comprendre certaines notions que d’aucuns qualifient de « surnaturelles »… Il n’en n’est rien.

Toutes ces manipulations de baguettes, d’antennes, de magnétisme, de fluides… s’expliquent par la physique, par la biologie, par la chimie et la physique quantique. La seule part d’inconnu est l’aspect subtil des énergies et du monde invisible qui nous entoure, monde qu’il est important de considérer et d’éviter de négliger !

La géobiologie est l’étude de tous les phénomènes qui nous entourent, et qui ont une incidence sur notre santé, et par extension, nos comportements.

Cette discipline trouve son nom dans les mots grecs : Gê, la terre. Bios, la vie et Logos, la connaissance ou le verbe.

Le géobiologue va détecter et corriger les influences néfastes de l’environnement et/ou de l’habitat afin que chacun puisse retrouver la sérénité, la joie de vivre, et par extension, le mieux-être.

Il travaillera sur les lieux où l’on se sent mal à l’aise, les maisons qui ne se vendent pas, les entreprises en difficulté, les exploitations agricoles avec des bêtes malades.

Le Géobiologue (ou Géobiologiste) intervient tant de manière préventive que curative, et peut aussi intervenir et conseiller ab initio, avant et pendant toute construction.


Les Symptômes :

Les signes d’un mal-être dans une habitation, un lieu de travail ou même de villégiature sont nombreux :

Fatigue chronique, manque de sommeil, sommeil non récupérateur, baisse d’énergie, problèmes de couple, apparition de maladies ou pathologies plus ou moins lourdes, douleurs physiques, ou psychologiques (changement ou sautes d’humeurs, envies suicidaires… Voire d’éléments dits surnaturels comme des sensations de présences ou objets qui se déplacent, sensations auditives (pas sur le parquet…) ou olfactives (ressentir l’odeur de quelqu’un…)

Ces personnes, curieusement se sentent « revivre » lorsqu’elles changent d’endroit ou de lieu…

 Le Géobiologue/Géobiologiste agit pour que votre maison, votre lieu de travail ou votre bien immobilier redevienne un lieu où il fait bon vivre.

L’environnement tant naturel qu’artificiel.

Tout notre monde est en complète et perpétuelle mutation… Nous mutons, qu’on le veuille ou non, nous ne sommes pas à même d’arrêter les décisions prises dans une sphère qui nous échappe et qui est elle-même hors de contrôle.

La Mondialisation poussée à l’extrême, l’industrialisation, à peine freinée par la pandémie, la prolifération des appareils électrodomestiques ainsi que des réseaux de téléphonie, de radio surveillance et de vidéo surveillance, des radars, de la domotique, font que, selon des études allemandes régulières, le brouillard électromagnétique (elektrosmog) qui nous entoure, double en valeur absolue tous les dix mois…

La Géobiologie, précieuse dans ce type de recherches, entre autres, permettra au bâtisseur ou au rénovateur, ou simplement à l’occupant des lieux, de mettre en évidence, les nuisances, nocivités et dysfonctionnements d’une habitation, d’un terrain, d’un lieu de travail, d’une résidence secondaire…

Parce que l’Homme ira systématiquement rechercher une concordance d’énergies dans les lieux où il se déplace : en vacances, sur son lieu de travail, dans sa résidence secondaire… Il ira rechercher le lieu où il se sent « bien », même si c’est aussi nocif que chez lui…

Une certaine notion de karma ou de destinée pourrait être envisagée, mais rien n’est écrit dans ce domaine.

La Médecine traditionnelle s’ouvre enfin (un peu) face aux problèmes environnementaux.

Plusieurs médecins, infirmières et thérapeutes avec qui je travaille et collabore, pratiquent l’antenne Lecher, pratiquent le pendule, les soins énergétiques, le magnétisme pour barrer le feu…


Déroulement et prix d'une analyse géobiologique :

Une analyse de lieu se passe comme suit, dans la majorité des cas :

  • Vérification si possible de la prise de terre de l’habitation, à partir du coffret électrique ou des prises existantes.
  • Détermination des courants dits « vagabonds » et recherche de solutions.
  • Mesures à l’Analyseur de spectre des champs électromagnétiques en hyperfréquences (GSM – téléphonie DECT – CPL/Courants porteurs, Wifi/Bluetooth, Radars….)
  • Mesures des champs magnétiques et électriques principalement dans les pièces de vie.
  • Analyse des perturbations géobiologiques proprement dites (réseaux telluriques, veines d’eau… ).
  • Analyse Feng-Shui (Ondes de formes, pollutions intérieures, couleurs et disposition des matériaux et objets…)
  • Bilan de santé éventuel, avec redirection possible vers médecins spécialisés ou praticiens de santé agrées avec qui je travaille régulièrement.
  • Travaux éventuels et sur demande, d'élévation des « entités » ou énergies résiduelles du lieu ou de l’habitation (Mémoire du lieu ou mémoire des Murs)

Barèmes : 

Dans un rayon de 20 km : 63 € de l'heure, hors moyens de corrections. (sous régime de franchise de TVA)

 Entre 20 km et 40 km : ajouter 10 € pour le déplacement. Entre 40 km et 60 km : ajouter 20 € de déplacement, Entre 60 et 100 km : ajouter 30 € 

Au delà de 100 km : Me consulter, nous conviendrons d'un forfait.


Des causes naturelles

Praticien en géobiologie à Sombreffe et les environs, je vous invite à découvrir cette discipline : 

Une Science Millénaire

La Géobiologie connue actuellement n’est pas nouvelle, avant de devenir une discipline elle était une science deux fois millénaire ! Les anciens, Romains, Egyptiens, Celtes, Arabes, Mayas, Aztèques, Amérindiens… savaient ce qu’ils faisaient lorsqu’ils décidaient de s’implanter en un lieu précis, que ce soit pour y vivre ou établir un lieu de culte.

Les Romains, par exemple, laissaient paitre un troupeau de moutons pendant 4 saisons en un lieu, avant de vérifier l’état de leurs entrailles. Si les abats étaient sains, on pouvait construire, sinon, on prenait un autre lieu, un autre troupeau, et on recommençait pour un nouveau cycle de 4 saisons !

Au début des années 1950, à Heidelberg (RFA) le Professeur et médecin Ernst Hartmann démontra que la prospérité physique et spirituelle de l'homme était intimement liée à son environnement.

 Il avait travaillé au cours de la deuxième guerre mondiale en tant que médecin militaire puis, après la guerre, ouvrit un cabinet à Kloster Eberbach, où il exerça pendant plus de 40 ans. Dès le début de sa carrière médicale il s’intéressa à réaliser des statistiques concernant ses patients et leurs maladies. Il constata ainsi que nombre de ses patients venaient régulièrement le consulter pour des maladies paraissant clairement maîtrisables et que, pourtant, aucun médicament n’arrivait à éradiquer.

Il en vint donc à soupçonner une influence externe liée à l’environnement immédiat de certains de ses patients. Ses suppositions se vérifièrent, après qu’il eut fait une recherche sur la mortalité dans un hôpital où il travaillait. À sa grande surprise, il observa que certains lits étaient plus pathogènes que d'autres. Hartmann constata ainsi que la mortalité était plus élevée dans un lit que dans un autre. Après avoir inversé les lits, il put conclure que ce n’était pas le lit qui était en cause mais son emplacement. Il en vint donc à soupçonner des rayonnements d’origine terrestre.

Il confronta d’autres travaux antérieurs et ultérieurs. Cela lui permit alors de décrire, avec l'aide de son frère qui était physicien, des « murs » d'ondes verticaux d’une largeur de 21 cm orientés nord-sud et est-ouest. Ces bandes forment sur le globe terrestre à notre latitude un réseau de bandes nord-sud espacées de 2 m et de bandes est-ouest espacées de 2,5 m. Les lits les plus pathogènes sont situés sur un croisement de ces bandes, appelé aujourd'hui nœud de Hartmann, entré en résonance avec des ondes telluriques ou des veines d’eau.

Il constata ensuite qu’il suffisait d’adapter la place des lits pour que certaines maladies disparaissent régulièrement et rapidement.

(Schéma lits /veines d’eau)

Années 1960

Pour permettre la diffusion des résultats de ses recherches, en 1961, il fonda un Centre de recherche pour la géobiologie, qui a formé de nombreux géobiologistes allemands, organisme qu’il présida pendant près de trente ans.

Les géobiologistes allemands (souvent des scientifiques ou ingénieurs) ont développé une instrumentation de nature rationnelle et précise, qui permet de mesurer les plus faibles variations, e.a. du champ magnétique terrestre. Les Hauts lieux telluriques « Kraft des Ortes » allemands en général et bavarois en particulier, sont répertoriés et constamment surveillés par les géobiologistes.

Années 1970

Dans les années 1970, en Autriche, Kathe Bachler, professeur de mathématiques et sourcier, a été commissionné par l'Institut Pédagogique de Salzburg pour enquêter sur les rapports possibles entre le stress géopathique chez ses étudiants et leurs performances à l’école (4). Mme Bachler a testé 3000 maisons et a interviewé 12000 personnes dans quinze pays. Elle a présenté ses conclusions en 1976 dans un livre intitulé : « Experiences of a Dowser » (« Les expériences d'un sourcier »).

Elle a établi que 95 % des jeunes apprentis qui étaient plus lents dans leur travail que les autres étaient positionnés à l’aplomb de veines d'eau ou sur des zones traversées par les croisements de réseaux telluriques.

Les zones pathogènes

La recherche biomédicale continue à approfondir le sujet des effets possibles de ces champs invisibles. Helmut Ziehe, président de l'Institut International de biologie de l'habitat et d'écologie à Clearwater, possède des données scientifiques sur une douzaine de perturbations physiologiques qui ont été observées chez des personnes qui vivent au-dessus des zones géopathogènes.

Des perturbations de l'électrocardiogramme, des variations du pouls cardiaque, des changements dans la vitesse de sédimentation du sang, du pH, des variations des potentiels électriques cellulaires et des perturbations immunitaires ont été objectivées. De plus, des variations de l'ionisation de l'air, une augmentation de la conductivité électrique du sol, des effets micro sismiques, une augmentation de la radioactivité, du rayonnement de neutrons, des anomalies dans la réception de la télévision constituent également des indicateurs fiables de points géopathogènes.

Le Docteur Cyril Smith, de l'Université de Salford, a le même point de vue.

Il donne plusieurs explications pour tenter d'expliquer les phénomènes géopathogènes :

  • un gradient de champ magnétique terrestre sur une petite surface ;
  • les neutrons lents qui émanent des fissures géologiques charriées par de l'eau ;
  • des micro-ondes ;
  • des rayonnements ionisants gamma et alpha comme le radon ;
  • une forte ionisation de l'air ;
  • des émanations provenant de l'eau souterraine.

Tous les phénomènes précités, pense-t-il, pourraient interrompre le mécanisme d'homéostasie d'un individu et contribuer à diminuer drastiquement son immunité.

Et, avec une combinaison inadéquate d’émanations et de rayonnements naturels et artificiels, tels que les revêtements de décoration, les colles des bois agglomérés, moquettes artificielles, solvants, mauvaise ventilation… qui ont un influence non négligeable, c'est toujours une combinaison de plusieurs facteurs qui va se répercuter sur la santé des habitants.

De même, le Pr Yves Rocard (Physicien et chercheur au CNRS – père de Michel Rocard), donne la réponse d’un scientifique à cette faculté qu’est le biomagnétisme, loin des discours irrationnels des pseudo radiesthésistes et autres charlatans illuminés. Il nous donne ses démonstrations mathématiques et physiques, avec un protocole d’expérimentation, permettant aux scientifiques de comprendre le modus operandi de ce qui fut une science autrefois...

En savoir plus

Contactez-moi

Si vous avez des questions concernant la géobiologie, la radiesthésie, les soins énergétiques, le barrage de feu, le magnétisme, le déroulement d'une analyse ou d'un soin essénien / sono thérapie, ou pour une formation, n’hésitez pas à prendre contact avec votre géobiologue / thérapeute, par e-mail ou par téléphone.
Au départ de Sombreffe (Gembloux), je travaille sur les lieux (parfois mais plus rarement à distance) et donne des formations sur toute la Belgique ainsi qu’en France, en Espagne, au Portugal, au Luxembourg, en Allemagne et aux Pays-Bas 

Géobiologie

BioVie - Géobiologie

Magnétisme

BioVie - Magnétisme

Soins énergétiques

BioVie - Soins énergétiques
Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Paramètres cookies